Bicentenaire Verdi-Wagner

Proposé par OperaTrotter à Amsterdam, le 3-7 Mai 2013

La saison musicale 2013 est marquée le bicentenaire de la naissance des deux géants de l’opéra: Giuseppe Verdi (1813-1901) et Richard Wagner (1813-1883). Le séjour à Amsterdam vous propose de célébrer cet anniversaire mémorable à travers leurs oeuvres les plus aimées du public: La Traviata et Die Walküre. Une soirée Schumann à la Philharmonie viendra enrichir ce programme lyrique…

De Nederlandse Opera, dirigé depuis 1988 par le Franco-Libanais Pierre Audi, présente des productions de très haut niveau, dans un esprit mêlant tradition et modernité.

Le Concertgebouw d’Amsterdam est considérée, grâce à sa superbe acoustique, comme l’une des meilleures salles du monde pour la musique symphonique. Près de neuf cent concerts s’y tiennent par an, pour un public d’environ huit cent mille personnes!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Purely Schumann  au Concertgebouw

Orchestre philharmonique sous la direction de Marc Albrecht, Ronald Brautigam au piano dans un répertoire exclusivement Schumann:

L’ouverture Manfred, la quatrième symphonie en ré mineur, ainsi que des introductions pianistiques, le tout illustrant le romantisme passionné de Robert Schumann.

 

Chaque soir avant la représentation, Lama Tyan vous retrouvera pour évoquer les compositeurs, les temps forts des opéras, et quelques “tuyaux” pour une meilleure écoute!

La Traviata de Verdi au De Nederlandse Opera

La Traviata réinventée par le génial metteur en scène Willy Decker, résolumment épurée et esthétique. Découverte à Salzbourg en 2005, cette production continue son tour du monde des grandes maisons d’opéra.

Avec dans le rôle titre, la glamoureuse soprano russe Marina Poplavskaya, célèbre pour ses interprétations de Verdi.

Direction musicale: Paolo Carignani

Mise en scène: Willy Decker

Violetta Valéry: Marina Poplavskaya

Alfredo Germont: Ismael Jordi

Giorgio Germont: Dimitris Tiliakos

 

Die Walküre de Wagner au De Nederlandse Opera

La production étonnante de Pierre Audi place l’orchestre au centre de la scène en forme d’anneau, le rapprochant ainsi des chanteurs et unifiant les éléments idéologiques et musicaux de l’oeuvre. Un orchestre intensémment dramatique sous la baguette de Hartmut Haenchen, une magnifique distribution.

Direction musicale: Hartmut Haenchen

Mise en scène: Pierre Audi

Siegmund: Christopher Ventris

Hunding: Günther Groissböck

Wotan: Thomas Johannes Mayer

Sieglinde: Catherine Naglestad

Brünnhilde: Catherine Foster

Fricka: Doris Soffel

© OperaTrotter