Séjour d’exception à Dresde
Proposé par OperaTrotter du 13 au 18 février 2019

Un programme exceptionnel à Dresde, surnommée "la Florence de l'Elbe" en raison de ses paysages splendides, ses collections d’art et son architecture d'inspiration baroque. L’agenda musical est remarquable par sa richesse et sa variété: musique sacrée, opéra italien, opéra allemand, ballet, quatre spectacles dans le cadre du magnifique Semperoper. Le 13 février 1945, l’opéra frôle la disparition sous les bombes… Reconstruit à l’identique, il est aujourd’hui le symbole de la ville!

Stabat Mater de Dvorák

Dans la nuit du 13 au 14 février 1945, les alliés lançaient une attaque aérienne massive sur Dresde qui réduisit la ville à un tas de ruines. Le Semperoper commémore cet évènement avec une page sacrée exprimant la douleur de la Vierge au pied de la Croix… une œuvre jaillissante, spontanée même dans l’affliction: avec Venera Gimadieva, Elisabeth Kulman, Pavol Breslik, René Pape, le choeur et l’orchestre de la Staatskapelle dirigés par Christoph Eschenbach. Grandiose!

La Bohème de Puccini

Plus d’un siècle d’enthousiasme jamais démenti du public, une fraîcheur intacte, cela ne peut être le fruit du hasard : le mystère de La Bohème réside dans sa capacité de susciter l'identification du spectateur en dépit des époques: jeunesse, courage, amitié et amour, secondés par l'irrésistible phrase puccinienne... Belle distribution dont Angel Blue, Stephen Costello et Sebastian Wartig, sous la baguette de Daniele Callegari, spécialiste du répertoire italien.

Ballet Carmen

Le chorégraphe suédois Johan Inger, Prix Benois de la Danse 2016, nous raconte l’enchevêtrement tragique entre Don José, Carmen et Escamillo: passion, jalousie et vengeance, à travers la perspective d’un enfant. Son approche moderne s’adapte naturellement à la musique de l’opéra  éponyme de Georges Bizet, une composante essentielle du spectacle. Son invention mélodique, son habillage harmonique et instrumental l’ont rendue immortelle…

Tannhäuser de Wagner

Créé à Dresde même le 19 octobre 1845, Tannhäuser « représente la lutte de deux principes qui ont choisi le cœur humain pour champ de bataille, c’est-à-dire de la chair contre l’esprit, de l’enfer avec le ciel, de Satan avec Dieu », nous dit Baudelaire… Accessible par son côté italianisant, l’oeuvre est servie par de grandes voix wagnériennes: Stephen Gould, Dorothea Röschmann, Georg Zeppenfeld… la mise en scène est signée Peter Konwitschny, emblématique et controversé!

Art et histoire

Une visite historique de la ville et de ses principaux monuments est au programme,

mais aussi la découverte des hauts-lieux de l’art ancien et actuel: la Grünes Gewölbe, fondée par Auguste le Fort et renfermant le plus grand trésor d’Europe; le Zwinger, attraction majeure de Dresde, abritant la Gemälde Galerie; sans compter l’Albertinium, ancien arsenal et chef-d’oeuvre d’architecture moderne, dont les collections vont de Kaspar David Friedrich à Gerhard Richter.

Autres activités

Une visite de la Manufacture de Meissen, la plus importante de la région de Saxe, vous sera également proposée: un atelier de démonstration vous initiera à la préparation de la pâte à porcelaine et au processus de fabrication suivi d’un déjeuner servi dans la porcelaine “maison”.

Enfin la découverte de lieux inattendus comme le Kunsthofpassage, une parenthèse rafraîchissante!

Chaque soir avant les représentations, Lama Tyan vous retrouvera pour évoquer les compositeurs, les temps forts des spectacles, et quelques “tuyaux” pour une meilleure écoute!

Informations pratiques et inscriptions chez Volver: Mme Denise Chedid +9611398577 ou par email denise.chedid@volvertours.com

© OperaTrotter