Fondé en 1967 par Herbert von Karajan, le Festival de Pâques de Salzbourg est rapidement devenu un Festival exclusif et brillant au niveau artistique grâce à la participation de metteurs en scène de renom et d’interprètes de haut niveau. Les nouvelles productions d’opéra représentées avec éclat et le vaste répertoire orchestral ont contribué à la renommée du Festival. En 2015, le Festival de Pâques de Salzbourg sera placé sous le signe de la musique italienne et russe, avec la complicité de la Staatskappelle de Dresde et de son chef Christian Thielemann.

 

Outre sa participation au Requiem de Verdi, la saison est marquée par la prise de rôle du ténor Jonas Kaufmann dans les deux opéras véristes Cavalleria rusticana de Mascagni et I Pagliacci de Leoncavallo, deux drames passionnels de l’Italie profonde. Après tout, la jalousie bien connue des Siciliens et autres Calabrais peut sûrement engendrer deux morts brutales au même endroit en deux fois une heure un quart! 

Pâques Glamour à Salzbourg

Proposé par OperaTrotter du 2 au 7 avril 2015

Décrit comme un « opéra en robe d’ecclésiastique » par le chef d’orchestre Hans von Bülow, le Requiem de Verdi fait appel à quatre solistes, un chœur et un orchestre de grande envergure et nécessite un dispositif sonore qui dépasse largement les moyens habituels de la musique d’église. Aux côtés de Jonas Kaufmann, Liudmyla Monastyrska, Anita Rachvelishvili et Ildar Abdrazakov.

 

Les événements marquants du Festival seront, outre le Requiem et les opéras, des oeuvres de  Piotr I. Tchaïkovski et Dmitri Chostakovitch: le concerto pour piano No.1 et la Symphonie Pathétique pour le premier; le concerto No.1 pour violon et la Symphonie No.10 pour le second.

Christian Thielemann et Daniele Gatti se partageront la direction de ces deux soirées de musique symphonique, sans oublier la présence d’Arcadi Volodos au piano et celle de Nikolaj Znaider au violon. Un rendez-vous exceptionnel avec la Staatskapelle de Dresde.

Au programme des matinées, des visites de la vieille ville, de la citadelle et de la Cathédrale de Salzbourg; la maison natale de Mozart, le Museum der Moderne et le salon Art & Antique à la Résidence.

Ajoutons un déjeuner dominical à l'Auberge du Cheval Blanc (qui a offert son titre à la célèbre opérette de Benatzky) sur le splendide lac Wolfgangsee.

Enfin, un accueil gastronomique au coeur du monastère Sankt Peter, Stiftskeller, restaurant le plus ancien d'Europe; sans compter la soirée de gala en option! Musique et glamour en perspective…

 

Tous les soirs avant le spectacle, Lama Tyan présentera l’opéra et donnera quelques “tuyaux” pour une meilleure écoute!

© OperaTrotter