L'Opéra d'État de Vienne

OperaTrotter a sélectionné un programme aussi riche que varié : Verdi, Mozart, Wagner et Mendelssohn à travers les plus belles oeuvres du répertoire lyrique…

En allemand “Wiener Staatsoper”, l’Opéra d’état de Vienne est l’un des plus prestigieux du monde. Une des toutes premières institutions culturelles de la capitale de l’Empire des Habsbourg, au croisement des mondes germanique, italien et slave, l’Opéra fut le premier des grands projets du Ring. 

 

Rigoletto de Verdi

Premier volet de la trilogie populaire, “Rigoletto” est peut-être le premier chef-d'oeuvre de Verdi, où en parfait admirateur de Shakespeare, il mélange les genres.

A son époque, le triomphe public fut immédiat, le public chantonnait déjà “La donna è mobile” avant la création, comme il le fait depuis plus d'un siècle et demi…

Rigoletto sera porté par un quintette vocal de tout premier plan: Juan Diego Flórez, Olga Peretyatko, Carlos Álvarez, Ain Anger et Nadia Krasteva. Avec la mise en scène de Pierre Audi et la direction d’Evelino Pidò, une soirée exceptionnelle s’annonce!

Vienne, Impériale en Hiver...

Proposé par OperaTrotter du 21 au 26 janvier 2016

Die Zauberflöte de Mozart

“La Flûte enchantée” est une féerie qui retrace l’histoire d’une initiation inspirée des rites maçonniques. Pour des générations de spectateurs qui ont goûté cette oeuvre magique, elle incarne la perfection, absolue, cristalline. Pourquoi, comment ? Nous cherchons la clé du mystère à chaque nouvelle production...

Ce soir-là aussi une distribution de rêve: Albina Shagimuratova en reine de la nuit, Valentina Nafornita en Pamina et l’impressionnant Stephen Milling dans le rôle de Sarastro. La mise en scène est du tandem génial Leiser et Caurier.

 

Götterdämmerung de Wagner

Dans “Le Crépuscule des Dieux”, dernier maillon de son Ring, Wagner met en scène l’indispensable catastrophe qui laisserait le champ libre à une humanité nouvelle… Comme il le formula dans une lettre à Franz Liszt: “ La chose sonnera de telle façon que les gens entendront ce qu’ils ne peuvent voir.”

Une distribution héroïque: Linda Watson en Walkyrie et Stephen Gould en Siegfried.

La mise en scène abstraite de Sven-Eric Bechtolf, en partie grâce au jeu de lumière, renforce le mystère et l’impression d’irréalité… L’orchestre aura le dernier mot!

Concert symphonique au Musikverein

Résidence de l'Orchestre Philharmonique de Vienne, le Musikverein est réputé pour son acoustique et considéré comme l'une des belles salles du monde.

Internationalement reconnu comme pianiste, chef d’orchestre et pédagogue, fondateur de la Cappella Andrea Barca, Sir András Schiff, dirigera la Symphonie pour cordes No 9 de Mendelssohn et interprètera deux concertos pour piano et orchestre de Mozart. Son style caractéristique associe un toucher particulièrement sensible et une étonnante clarté.

 

Art et autres activités

Au programme également la Messe en ré majeur de Mozart à la Hofburgkapelle avec les Petits Chanteurs de Vienne.

Pendant les matinées, des visites guidées de la Hofburg, du Belvedere, du Mumok et du Leopold Museum : Gustav Klimt, Egon Schiele, Oskar Kokoschka et l’installation “Baroque Baroque” d’Olafur Eliasson

Enfin, un dîner gastronomique chez Steireck et pour les nostalgiques de Sissi, une visite au château de Schönbrunn… sous la neige avec un peu de chance!

 

Chaque soir avant la représentation, Lama Tyan vous retrouvera pour évoquer les compositeurs, les temps forts des opéras, et quelques “tuyaux” pour une meilleure écoute! 

© OperaTrotter