Ce voyage s’articule autour de la production très attendue (et vendue à guichets fermés) de Tannhaüser à l’Opernhaus de Zürich, sans doute le temps fort du voyage.

Le programme offre deux délicieux “opera-buffa” et trois opéras dramatiques illustrants le grand romantisme allemand, italien et russe.

Ce voyage vous permettra de connaître et de comparer deux des plus prestigieuses maisons d’opéra d’Europe:

L’Opernhaus de Zürich, un bijou de l’architecture Rococo: 1100 places seulement, une acoustique exceptionnelle et des productions qui allient élégance et modernité.

Le Wiener Staatsoper, construit dans le style néo-renaissance, environ 2300 places et de somptueuses productions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“Un Ballo in maschera” de Verdi

Opéra historique relatant l’assassinat de Gustave III de Suède, alliage du tragique et du léger… du très grand, du somptueux Verdi!

Airs, duos, scènes festives ou inquiétantes, tout s’y enchaîne sur fond d’émotions violentes et de passion. Avec ce cher Roberto Alagna et la brillante Sondra Radvanovsky, soprano américaine aux moyens étonnants. Mise en scène de Gianfranco di Bosio.

Direction musicale: Philippe Auguin

Mise en scène: Gianfranco de Bosio

Gustavo III: Roberto Alagna

Amelia: Sondra Radvanovsky

Renato: Gabriele Viviani

Ulrica: Monica Bohinec

Oscar: Ileana Tonca

 

“La Dame de Pique” de Tchaïkovski

“Ou je me trompe terriblement et sans aucune excuse, ou La Dame de Pique est réellement mon chef-d’oeuvre”, écrivait Piotr Ilytch Tchaïkovski à son frère Modeste.

Ce chef-d’oeuvre lyrique  est servi par une belle distribution, et Grace Bumbry dans le rôle titre!

Direction musicale: Marko Letonja

Mise en scène: Vera Nemirova

La Comtesse: Grace Bumbry

Hermann: Neil Shicoff

Lisa: Hasmik Papian

Comte Tomsky: Tómas Tómasson

Prince Yeletsky: Eijiro Kai

 

“La Cenerentola” de Rossini

Oeuvre dans laquelle tous les chanteurs déploient des trésors de virtuosité, opera-buffa sentimental d’après le conte de Charles Perrault, Cendrillon faisait verser des larmes d’émotion à Musset… Servie par Alessandro Corbelli, Tara Erraught, Dmitry Korchak et l’irrésistible Ildebrando D’Archangelo.

La mise en scène est de Sven-Eric Bechtolf (fraîchement nommé à Salzbourg), donc innovante et imprévisible.

Direction musicale: Jesús López-Cobos

Mise en scène: Sven-Eric Bechtolf

Angelina: Tara Erraught

Don Ramiro: Dmitry Korchak

Don Magnifico: Alessandro Corbelli

Dandini: Vito Priante

Alidoro: Ildebrando D’Archangelo

 

Chaque soir avant la représentation, Lama Tyan vous retrouvera pour évoquer les compositeurs, les temps forts des opéras, et quelques “tuyaux” pour une meilleure écoute!

Zürich et Vienne

Proposé par OperaTrotter du 25 au 30 janvier 2013

“Tannhaüser” de Wagner

« Tannhäuser représente la lutte de deux principes qui ont choisi le cœur humain pour champ de bataille, c’est-à-dire de la chair contre l’esprit, de l’enfer avec le ciel », nous dit Baudelaire.

“Grand opéra romantique”, accessible par son côté italianisant, du Wagner avant Wagner… dans une distribution éblouissante, un vrai carré d’as!

Mise en scène très attendue du très wagnérien Harry Kupfer…

Direction musicale: Marc Albrecht
Mise en scène: Harry Kupfer
Tannhäuser: Peter Seiffert
Elisabeth: Anja Harteros
Vénus: Vesselina Kasarova

Wolfram: Markus Eiche

 

“La Scala di seta” de Rossini

“Farce comique” sentimentale, peu jouée en raison de sa difficulté vocale.

C’est l’occasion de voir ce superbe opéra, dans une distribution très rossinienne (Sen Guo, Javier Camarena) et la production moderne et fraîche du Festival Rossini de Pesaro. Zürich en fera certainement un petit bijou…

Direction musicale: Riccardo Frizza

Mise en scène: Damiano Michieletto

Giulia: Sen Guo

Lucilla: Anna Goryachova

Dorvil: Sunnyboy Dladla

Blansac: Davide Fersini

© OperaTrotter